Publié par

Cotillon

Cotillon
Millésime 2016
Eau de toilette, 50ml
Genre : parfum féminin
Famille olfactive : fruité fleuri fantasque et enivrant (voyage en Chypre)

Cotillon

89,00

Parfum féminin
Eau de toilette 50ml
Millésime 2016
Fabrication artisanale française
100% naturel

En stock (peut être commandé)

Catégories : , Étiquettes : , , ,

Description

Cotillon
Ce parfum vous charmera par son bouquet sucré et délicat
La joie et la fantaisie rempliront votre cœur de rêves et de souvenirs joyeux
Eau de toilette, 50ml
Millésime 2016
Genre : parfum féminin
Famille olfactive : fruité fleuri fantasque et enivrant (voyage en Chypre)

Pyramide olfactive

Notes de tête :
chyprée ( bergamote, lavande de Bulgarie ) , fruitée ( pamplemousse, citron de Sicile ) , fraiche ( eucalyptus globulus ) , verte.
Notes de cœur :
chyprée ( lavande vraie, camomille bleue, iris ) , fraiche ( eucalyptus citronné, eucalyptus Smithii ) , fleurie, note fruitée ( lemongrass du Guatemala ) , tournesol.
Notes de fond :
ambre, boisée ( santal amyris, patchouli ) , musc naturel.

Nuage olfactif

Après la surprise d’une sensation de fraicheur citronnée et parsemée de lavande, vous vous étonnerez de l’exaltant voyage accompli par votre odorat. Emporté par des arômes sucrés et fleuris, sa fragrance vous amènera délicatement vers des effluves de santal et d’écorce.
Tête : lavande, pamplemousse, citron de Sicile, eucalyptus
Cœur : lavande, iris, camomille, eucalyptus
Fond : ambre, santal, musc naturel

Parfum artisanalParfum naturel

Le cavalier et le miroir

Texte librement inspiré du 1er chapitre d’Alice au pays des merveilles,
de Lewis Carroll

CHAPITRE PREMIER
AU FOND DE VOTRE RÊVE
Une voyageuse assise dans un train en partance pour les Highlands, seule, regardait le paysage défiler.
Son reflet l’intriguait tant elle semblait parfois y distinguer une autre femme.
Elle s’était mise à réfléchir (tant bien que mal, car la chaleur du wagon l’endormait et la rendait lourde). Elle rêvait de lavande, de fleurs coupées laissées séchées au soleil. Quand soudain, son reflet sembla s’animer alors qu’elle-même sommeillait.
Cette jeune femme dans le miroir, regardait sa montre, une belle montre aux rouages complexes. Entraînée par la curiosité, elle tendit sa main vers la vitre, et se retrouva projetée dans un autre temps. Elle s’élança joyeuse sur les traces de cette belle inconnue à travers un paysage charmant : vert tendre, ciel teinté de violet, champs de tournesol vallonnant ses creux. Au bout de cette course fantastique, elle arriva juste à temps pour la voir disparaître dans un large trou au pied d’une haie. Elle s’y faufila elle aussi : son jean troué et ses cheveux rouges en avaient vu d’autres.
« Pendant un bout de chemin le trou allait tout droit comme un tunnel, puis tout à coup il plongeait perpendiculairement d’une façon si brusque qu’elle se sentit tomber comme dans un puits d’une grande profondeur, avant même d’avoir pensé à se retenir.
De deux choses l’une, ou le puits était vraiment bien profond, ou elle tombait bien doucement ; car elle eut tout le loisir, dans sa chute, de regarder autour d’elle et de se demander avec étonnement ce qu’elle allait devenir. D’abord elle regarda dans le fond du trou pour savoir où elle allait ; mais il y faisait bien trop sombre pour y rien voir. »
Puis une lumière intense, un air de fête, des rires, elle se retrouva sur une chaise, un miroir à la main. De la buée sur celui-ci qu’elle essuya d’un revers. Un homme derrière elle poussa un long soupir plaintif. Elle se retourna, un autre homme venait de prendre sa place, lui tendit la main. Elle était douce et lumineuse. Elle la saisit et se retrouva plongée dans une danse pleine d’entrain dont elle ne connaissait pas les codes… Son charmant partenaire avait une odeur de santal, de musc délicat. Leur flirt était léger, de peau à peau, goût de citron sur les lèvres, dans la chaleur d’un bal en joie. Entre ses pieds, un lapin blanc s’échappa à toute vitesse « En retard, en retard » …
Elle se réveilla toute encore troublée par ce songe fort étrange, voyageuse du temps, elle reprenait sa route vers son présent. Mais, dans sa main une carte :
« Ma commère, quand je danse,
Mon cotillon va-t-il bien? »
Arrivée à Mallaig, elle fit des recherches, et voici qu’elle découvrit une des figures du Cotillon, jeu de société dansant, du début XIXème, parmi tant d’autres ( l’éventail, le coussin, le rond interrompu, les animaux, les fleurs… )

« Le miroir.
Une dame est assise au milieu du salon de danse et il lui est remis un petit miroir. Chaque danseur vient alors se présenter tour à tour derrière elle. Elle peut voir leur reflet. Si elle ne souhaite pas danser, elle essuie le miroir : le cavalier se retire et ainsi de suite. »

Inspiration
www.lemonde.fr/voyage/article/2006/10/01/vers-les-hautes-solitudes-des-highlands_1338367_3546
www.cosmovisions.com/musiCotillon
fr.wikisource.org/wiki/Alice_au_pays_des_merveilles/Texte_entier

Analyse du parfum, test peau et goût, évolution

TEST PEAU
Aucune irritation
TEST GOÛT
Neutre, pas d’amertume
JOUR 1
Terrain : sur la peau, matin, tôt (8h00)
Premières minutes : notes de tête, chaleur, notes sucrées, fleurs suaves, agrumes, sensation de retrouver quelqu’un, une amie, aucunes sensations d’étrangeté.
Après 10 minutes : frais et dynamique, joie ; fruit, souvenir d’un citron en Grèce, couleurs chaudes, un voyage se dessine, lavande d’un jour d’été, dans la garrigue.
Puis, on est emporté par différents arômes. L’envie de s’y lover et de se souvenir. Ces senteurs nous rattachent à un autre moi, qui pourtant est moi. Un brin d’enfance, de fantaisie
A 15h : manifestation très élégante. Comme une noble forêt. La forêt des Ardenne ; toujours là en subtilité, au détour d’un grain de peau, ou d’un mouvement. On esquisse avec lui quelques pas de danse, oui cotillon
JOUR 2
Terrain : [sur mouillette et bras] Plaisir de retrouver ses notes fruitées et si fortes. Son effluve est solide, elle ne nous abandonnera pas. Vigueur et douceur. Ses notes s’élèvent, piquantes de joie et de soleil même en ce gris d’automne.
Je prends le train avec lui. Et flash. Je comprends.
Je la rencontre, elle, voyageuse du temps,
La femme derrière le miroir, Alice, Alice Outlander. Sursaut ?
Voyage temporel, ancrage du présent
JOUR 3
Test Julien, ses impressions
Début de journée : Parfum fruité ; il rappelle l’été.
Et quelques heures plus tard : souvenir de flirt, lorsque tu embrasses les filles et que tu es adolescent, quand tu peux te tenir tout près d’elles.
JOUR 4
1) Premier geste : explosion – Citron, frais // Presque piquant, puissance // espace rempli, diffusion subtile et immédiate
2) 30 sec/1mn : citron, acidité sans l’amer, eucalyptus, un côté pimenté, la fleur au détour d’une rue, une note de musique : Si, un son aigu
3) 10 mn (9H30) : plusieurs exhalaisons, couleur verte, puis violette, eau, ciel // Un ensemble se dessine, comme un tableau // énigmatique, fascinant, difficile à déchiffrer // Lavande fraichement coupée, sève // fruit, // prêt à l’envol// un oiseau pourrait le porter // une mouette rieuse // On danse ?
4) 10h : parfum d’antan, chaud, suave toujours. Profond, une atmosphère s’installe, une effluve comme une caresse // bois, ambre odeur particulière, parfum de salon littéraire
5) 10H30 : plus sucré, toujours les notes parsemées de lavande, parfum de nuit et de confidences
Une danse, volant blanc, devant la falaise, la nuit
6) 11H : plus subtil, plus doux, lavande qui se manifeste toujours plus frais, la nuit s’accentue, la musique de la fête au loin
7) 11H30 : plus calme, petite fleur, toujours harmonieux, présent, présence, sereine
8) 12H00 : le violet prédomine, plus aigu, dense et fruitée dans le souvenir. Mouvement vers le haut
9) 12H30 : fleuri, petites touches, un peu cendré, la fête, les odeurs de peau à peau, aigu, notes de bois
10) 13H : petites fragrances délicates, persistantes, ne partent pas, toujours fleuries et boisées
11) 13H30 : légèreté des notes laissées après une nuit sur le coussin, senteur d’écorce…
12) 14H : petites notes plus espacées, comme un silence entre deux notes sucrées et boisées
13) 14H30 : délicatesse des arômes, subtilité et souvenir de puissance. Envoûtement

Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 
 

Publié par

Un dì felice

Millésime 2016
Un dì felice ( Un jour heureux ), eau de toilette, 50ml
Genre : parfum féminin
Famille olfactive : Un fleuri démultiplié par un fruité doux et aromatique


 

Un dì felice

84,00

Parfum féminin
Eau de toilette 50ml
Millésime 2016
fabrication artisanale française
100% naturel

En stock (peut être commandé)

Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Un dì felice, parfum d’un jour heureux

Millésime 2016
Un dì felice ( Un jour heureux ), eau de toilette, 50ml
Genre : parfum féminin
Famille olfactive : Un fleuri démultiplié par un fruité doux et aromatique

Pyramide olfactive

Notes de tête :
hespéridée ( bergamote, mandarine, citron, orange ) , fleurie ( fleur de bigarade ) .
Notes de cœur :
fruitée ( cassie ) , aromatique ( thé noir, sauge ) , fleurie ( ylang ) , épicée ( cardamome ) , chair ( estragon, livèche ) .
Notes de fond :
boisée ( santal, patchouli, vetiver ) , cuir ( tabac ) , animal ( musc ) , ambrée ( tonka ) .

Nuage olfactif

Après une explosion surprenante de bonheur où la bergamote s’affirmera rapidement ; des notes mutines fruitées se faufileront jusqu’à votre cœur provoquant des souvenirs heureux et fleuris. Un dì felice vous élèvera rapidement sur ses ailes délicates pour une petite balade en forêt où des plantes aromatiques égrèneront leurs noms.
Tête : bergamote, orange, fleur de bigarade
Cœur : thé noir, cassie, sauge
Fond : Patchouli, cuir, santal

Parfum artisanal 100% naturelParfum artisanal 100% naturel

Dictionnaire du bonheur

Jour (dì), substantif féminin.

I. − [Jour implique la notion de lumière, Felice, la Joie éclatante] Lumière des fleurs sur la terre ; cette senteur humée suivant la position du vent relativement au soleil qui se montre sous ses meilleurs auspices. Montée du jour ; jour éclatant, grandit, se lève, monte, (re)naît, paraît, passe. Nous faisons force d’arômes subtils, et au cœur du jour nous n’étions plus qu’à deux portées de caresses joyeuses et mutines

♦ Poét. (avec connotations myth.). Senteur, déesse, flambeau du jour. La fragrance vénusienne, Déesse de l’amour se faisant courtisane de Cupidon, essayait de poser son baiser de notes boisées sur vos lèvres de rose −
Étymologie et Histoire

Espace de temps. A. Intervalle d’aromates écoulé pendant une rotation complète d’un parfum enivrant 1. Servant à situer un souvenir, une embrassade, un fou rire éclatant au cœur de l’été (…)
Synonymie

Lumière patchoulienne
Rire bergamote
Perspective d’eucalyptus
Point de vue du haut d’un santal
Tournure fleurie
Vue lavandière
Vie de fruit
Clarté d’aurore
Epoque de l’enfance, de l’adolescence, des fêtes et des bals
Eclairage fleuri
Temps joyeux
Exemple

Un matin, dix heures, ma poupée provençale me lance des clins d’œil à la dérobée, qu’elle est belle dans sa robe de paille, et son chapeau d’amoureuse. J’ai dix ans, je gratouille sa robe à la recherche de ses parfums qui m’appelaient au bal de l’après-midi. 15h, j’enfile ma jolie robe violette, et couleur or, une jolie fleur dans les cheveux, j’ai 16 ans et une envie de rire encore et encore de cette vie qui promet des lumières et des rires partagés. Ce soir, 22h, j’ai 24 ans, je repense à cette journée, repose la jolie poupée sur l’étagère après avoir longuement dansé avec elle, secrètement au cœur de la nuit sur les rythmes de la joie de ma mémoire. Voici donc, un dì felice.

II. (..) à vous de remplir la page 😉

Analyse du parfum, test peau et goût, évolution

TEST PEAU
Aucune irritation
TEST GOÛT
Neutre, pas d’amertume
JOUR 1
Terrain : [sur ma peau], soirée, (8h00)
Premières minutes :
Très fort, accueillant ;
La garrigue, la lavande séchée.
Après 10 mn
La gaieté, la bonne humeur ;
Le jeu, le plaisir.
Puis
Le soleil
L’amusement
Très fleuri, senteurs qui donnent envie de se rouler dans un champ de fleurs un jour d’été.
Comme du foin sec parsemé de fleurs coupées, grand soleil
JOUR 2
Terrain : [sur mouillette et bras] Souvenir d’un mois de septembre ;
Arizona, Californie ;
Monument Valley ;
Subtilité, douceur ;
La joie se déposant sur les pores de la peau et y restant ;
Petites perles d’allégresse qui roulent doucement entre les doigts.
JOUR 3
analyse approfondie
1) Premier geste : explosion
Surprenante, joyeuse, étonnement ;
Bergamote, orange, fleurs.
2) 30 sec/1mn : Lavande qui pousse, presque timide mutine fruitée ;
Cassis, thé noir (le matin, chaleur un jour d’hiver, grand soleil).
3) 10 mn (10H30) : Très fleurie ;
Les notes apparaissent ;
On ne souhaite pas s’en détacher mais s’y enrouler voluptueusement.
4) 10h30 : Sauge, thé noir ;
On s’enfonce doucement, aérien également ;
Envie danser, de courir, sans limite, du rebond.
5) 11H : Quelque chose d’épicé, de punchy ;
Familiarité d’un souvenir ;
Enfance, adolescence cela s’installe.
6) 11H30 : Santal, fraicheur ;
Douceur, dynamisme ;
Violet, vert, rire sibyllin.
7) 12H : Petite note, senteurs dessous, allons vers l’aurore nouvelle ;
Très délicat, léger comme des ailes de papillon, patchouli ;
Très délicat, fleuri, épicé, estragon.
8) 12H30 : Senteur prononcée de poupée provençale, herbe coupée ;
Naissance d’une profondeur type tabac ;
Le soleil fait son effet ;
Alanguie.
9) 13H : Petites notes douces et angéliques ;
Senteur un tantinet piquante.
10) 13H30 : Comme de minuscules gouttes de pluie un jour d’été ;
Eclat de rire, sourire.
11) 14H : Toutes petites touches
Espaces toujours fleuris
12) 14H30 : Léger, harmonieux ;
En paix.
13) 15H : Comme après un long et joyeux rire, détente ;
Toutes petites notes ;
Senteurs de fleurs toujours présentes.

Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 
 

Publié par

Œil de lynx

Millésime 2016
Œil de lynx, eau de toilette, 50ml
Genre : parfum masculin, mixte
Famille olfactive : fruité épicé et captivant (histoire de regards)


 

Œil de lynx

86,00

Parfum masculin
Eau de toilette 50ml
Millésime 2016
fabrication artisanale française
100% naturel

En stock (peut être commandé)

Catégories : , Étiquette :

Description

Œil de lynx
Ce parfum vous fascinera autant qu’il vous entraînera dans des contrées aux senteurs infinies. Puissant, revigorant et captivant, il deviendra rapidement un élément fort de votre identité.
Eau de toilette, 50ml
Millésime 2016
Genre : parfum masculin, mixte
Famille olfactive : fruité épicé et captivant ( histoire de regards )

Pyramide olfactive

Notes de tête :
verte (feuille de bigarade et magnolia), hespéridée (mandarine verte de Brésil, citron de Sicile, pamplemousse, zeste d’orange, mandarine rouge).
Notes de cœur :
f
raiche (eucalyptus globulus, feuille de Laurier), fruitée (osmanthus), épicée (cardamome du Guatemala, coriandre de Russie, poivre noir d’Inde, poivre zanthoxylum du Nepal).
Notes de fond :
boisée (bois de cèdre de Virginie, Vétiver), cuir (tabac brun, tabac blond Burley), encens styrax de Honduras, musc naturel, ambrée.

Nuage olfactif

Après un appel dynamique des senteurs piquantes et revigorantes ; l’effluve surprenante apportera son lot de fraicheur et de végétal pour finalement se lover dans des odeurs chaudes. Œil de Lynx ne cessera de transporter des arômes délicats de cet homme que l’on souhaite suivre et découvrir encore et encore.
Tête : mandarine verte, pamplemousse, zeste d’orange
Cœur : laurier, eucalyptus, cardamone
Fond : cuir, tabac brun, encens

 
Œil de lynx
 

Description physique de l’animo-parfum Œil de lynx

(du Bestiaire médiéval)

Œil de lynx est un parfum de la sous-famille des fruités épicés. Il possède certaines caractéristiques qui le distinguent facilement des autres animo-parfum, notamment ses arômes triangulaires terminés par une pointe de cardamone du Guatemala, et sa base appelée encens styrax de Honduras, ses effluves ornées de longues senteurs nommées favoris, sa courte feuille de laurier et ses longues pattes. Sa robe peut être de couleur unie, rayée, tachetée ou à motifs en forme de fleur appelés rosettes. Dans tous les cas, les zestes de citron, le ventre, l’intérieur des pattes, le menton et le tour des yeux sont reconnaissables à cette chaleur que provoquera toute rencontre de regard à regard. Selon son espèce, son poids varie entre 80 et 120 ml et sa longueur entre 1 fraction de seconde et le cœur de la nuit.
Son lieu de vie : On retrouve l’Œil de lynx dans les villes d’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie.
Son alimentation : Comme tous les parfums, Œil de lynx est séduisant. Il s’isole rarement, aimant partager ses arômes charismatiques. Il suffit d’un passage pour qu’on le suive jusqu’au bout de la nuit. Il faut apprendre à apprivoiser son effluve langoureuse qui ne laisse pas insensible ceux qui ont croisé sa route.
Son espérance de vie : La longévité d’Œil de lynx est de 12 à 24 heures en ville ou dans la nature.
Le cri d’Œil de lynx : Son regard sera un souvenir intense et délicat. Il ne peut vous laisser insensible.
Signes particuliers : L’Œil de lynx est un parfum qui peut se faire discret qui se laissera rarement observer. Il n’attaquera jamais votre odorat et ne démontre pas d’agressivité envers celui-ci. Complice, il l’accompagnera délicatement et deviendra au fil des ans un compagnon certain de votre existence.
Histoire d’une observation : Vous êtes seul en forêt. Quelques feuilles de laurier remuent imperceptiblement. C’est alors qu’il surgit, majestueux. C’est d’abord une odeur un peu piquante de citron, de pamplemousse et de zeste d’orange qui vous surprend. Ses poils remuent délicatement avec la brise de ce début du jour. Vous ne distinguez qu’un œil de cardamone qui vous fixe avec joie et bonheur. Un peu timide, non curieux mais discret. Il pose une patte délicate, passe autour de vous, des senteurs de tabac, et de cuir semblent se détacher à chacun de ses frottements contre la terre, contre, vous, contre les cèdres qui forment une clairière. Le ciel s’en mêle et des couleurs chaudes illuminent les cieux entre les pastels et la peinture à l’huile. Vous baissez les yeux, il a disparu ne laissant que le souvenir, d’un encens qui fut consumé.

 
 
Œil de lynx

Analyse du parfum, test peau et goût, évolution

TEST PEAU
Aucune irritation
TEST GOÛT
Neutre, pas d’amertume
JOUR 1
Terrain : [sur la peau], matin, tôt (8h00)
Premières minutes : notes de tête : virilité, fort, concentré de puissance
Après 10 min : Force vive, effluves agiles, des senteurs qui sont tapies et qui ne demandent qu’à bondir vers nous
Puis : Se calme, plus doux. Comment décrire un regard ? Comment dessiner une couleur ?
A 15h : Dans un fourré un animal, un regard, son regard, encens d’une maison, tabac brun
JOUR 2
Terrain : [sur mouillette et bras] Quelle est donc son essence ?
Mystère, force. L’envie de le rencontrer et de percer son secret.
Un homme tourne dans un coin de rue obscure, par son parfum on le suit. Ce qu’on y découvre est intensément lumineux, les senteurs semblent se démultiplier.
JOUR 3
Terrain : [sur ma peau] Magicien, faire apparaître ce qui a été perdu.
Comment mettre en flacon ce qui a été ?
JOUR 4
analyse approfondie
1) Premier geste : explosion
Épicé, complexe, harmonieux ;
Mandarine verte, pamplemousse ;
Vous ne l’avez pas vu arrivé mais il est déjà là.
2) 30 sec/1mn : Effluves profondes, envahissantes.
Son regard se plonge dans le vôtre.
Cardamone, coriandre
(chaleur d’un plat, cuit longuement aux épices et arômes rares) ;
Carnassier.
3) 10 mn (9H30) : Envoutant, rond et doux ;
Senteurs multiples, agglomérat d’arômes ;
Une bille de feu : tabac, encens, non ambré.
4) 10h : Un petit peu plus vert, effluves plus rudes sans être brutales.
Comme un savon artisanal. Podium, lumière.
Muscles saillants.
Musc, cuir, magnolia, laurier.
Chanson de Joe Coker.
5) 10H30 : Peinture à l’huile ;
Couleur chaude, bougie orange fondue.
Ambre
Effluves plus intenses.
Les yeux du corps.
6) 11H : Petite note piquée ;
Moins d’effluves, plus de notes.
Horizon à la William Turner.
7) 11H30 : Lavande, sec, presque dur.
Les yeux se plissent.
8) 12H00 : Punch, petites touches, mec ;
Lumières scintillantes ;
Cèdre, laurier, très fort encore.
9) 12H30 : Très masculin, caramel.
Le moment de l’embrasser, un peu piquant, un peu dangereux mais familier.
Cuir, cèdre.
10) 13H : L’apparition disparait lentement ;
Seul le regard reste ;
Le souvenir advient, là.
11) 13H30 : Encore présent ;
Parfum caressant.
12) 14H : Douce fin de journée ;
Au cœur, traces de lavande.
13) 14H30 : Solide ;
Tabac, et toujours ce cuir.
Il suffit de fermer les yeux pour faire ressurgir ce souvenir vivace.

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 
 

Publié par

Audace d’un sourire


Millésime 2015
Audace d’un sourire, eau de toilette, 50ml
Genre : parfum masculin, mixte
Famille olfactive : aromatique boisée
Boisé puissant et subtil (massif des Cévennes, moyen Atlas, forêt de cèdre)

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…