Œil de lynx

86,00

Parfum masculin
Eau de toilette 50ml
Millésime 2016
fabrication artisanale française
100% naturel

En stock (peut être commandé)

Catégories : , Étiquette :

Description

Œil de lynx
Ce parfum vous fascinera autant qu’il vous entraînera dans des contrées aux senteurs infinies. Puissant, revigorant et captivant, il deviendra rapidement un élément fort de votre identité.
Eau de toilette, 50ml
Millésime 2016
Genre : parfum masculin, mixte
Famille olfactive : fruité épicé et captivant ( histoire de regards )

Pyramide olfactive

Notes de tête :
verte (feuille de bigarade et magnolia), hespéridée (mandarine verte de Brésil, citron de Sicile, pamplemousse, zeste d’orange, mandarine rouge).
Notes de cœur :
f
raiche (eucalyptus globulus, feuille de Laurier), fruitée (osmanthus), épicée (cardamome du Guatemala, coriandre de Russie, poivre noir d’Inde, poivre zanthoxylum du Nepal).
Notes de fond :
boisée (bois de cèdre de Virginie, Vétiver), cuir (tabac brun, tabac blond Burley), encens styrax de Honduras, musc naturel, ambrée.

Nuage olfactif

Après un appel dynamique des senteurs piquantes et revigorantes ; l’effluve surprenante apportera son lot de fraicheur et de végétal pour finalement se lover dans des odeurs chaudes. Œil de Lynx ne cessera de transporter des arômes délicats de cet homme que l’on souhaite suivre et découvrir encore et encore.
Tête : mandarine verte, pamplemousse, zeste d’orange
Cœur : laurier, eucalyptus, cardamone
Fond : cuir, tabac brun, encens

 
Œil de lynx
 

Description physique de l’animo-parfum Œil de lynx

(du Bestiaire médiéval)

Œil de lynx est un parfum de la sous-famille des fruités épicés. Il possède certaines caractéristiques qui le distinguent facilement des autres animo-parfum, notamment ses arômes triangulaires terminés par une pointe de cardamone du Guatemala, et sa base appelée encens styrax de Honduras, ses effluves ornées de longues senteurs nommées favoris, sa courte feuille de laurier et ses longues pattes. Sa robe peut être de couleur unie, rayée, tachetée ou à motifs en forme de fleur appelés rosettes. Dans tous les cas, les zestes de citron, le ventre, l’intérieur des pattes, le menton et le tour des yeux sont reconnaissables à cette chaleur que provoquera toute rencontre de regard à regard. Selon son espèce, son poids varie entre 80 et 120 ml et sa longueur entre 1 fraction de seconde et le cœur de la nuit.
Son lieu de vie : On retrouve l’Œil de lynx dans les villes d’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie.
Son alimentation : Comme tous les parfums, Œil de lynx est séduisant. Il s’isole rarement, aimant partager ses arômes charismatiques. Il suffit d’un passage pour qu’on le suive jusqu’au bout de la nuit. Il faut apprendre à apprivoiser son effluve langoureuse qui ne laisse pas insensible ceux qui ont croisé sa route.
Son espérance de vie : La longévité d’Œil de lynx est de 12 à 24 heures en ville ou dans la nature.
Le cri d’Œil de lynx : Son regard sera un souvenir intense et délicat. Il ne peut vous laisser insensible.
Signes particuliers : L’Œil de lynx est un parfum qui peut se faire discret qui se laissera rarement observer. Il n’attaquera jamais votre odorat et ne démontre pas d’agressivité envers celui-ci. Complice, il l’accompagnera délicatement et deviendra au fil des ans un compagnon certain de votre existence.
Histoire d’une observation : Vous êtes seul en forêt. Quelques feuilles de laurier remuent imperceptiblement. C’est alors qu’il surgit, majestueux. C’est d’abord une odeur un peu piquante de citron, de pamplemousse et de zeste d’orange qui vous surprend. Ses poils remuent délicatement avec la brise de ce début du jour. Vous ne distinguez qu’un œil de cardamone qui vous fixe avec joie et bonheur. Un peu timide, non curieux mais discret. Il pose une patte délicate, passe autour de vous, des senteurs de tabac, et de cuir semblent se détacher à chacun de ses frottements contre la terre, contre, vous, contre les cèdres qui forment une clairière. Le ciel s’en mêle et des couleurs chaudes illuminent les cieux entre les pastels et la peinture à l’huile. Vous baissez les yeux, il a disparu ne laissant que le souvenir, d’un encens qui fut consumé.

 
 
Œil de lynx

Analyse du parfum, test peau et goût, évolution

TEST PEAU
Aucune irritation
TEST GOÛT
Neutre, pas d’amertume
JOUR 1
Terrain : [sur la peau], matin, tôt (8h00)
Premières minutes : notes de tête : virilité, fort, concentré de puissance
Après 10 min : Force vive, effluves agiles, des senteurs qui sont tapies et qui ne demandent qu’à bondir vers nous
Puis : Se calme, plus doux. Comment décrire un regard ? Comment dessiner une couleur ?
A 15h : Dans un fourré un animal, un regard, son regard, encens d’une maison, tabac brun
JOUR 2
Terrain : [sur mouillette et bras] Quelle est donc son essence ?
Mystère, force. L’envie de le rencontrer et de percer son secret.
Un homme tourne dans un coin de rue obscure, par son parfum on le suit. Ce qu’on y découvre est intensément lumineux, les senteurs semblent se démultiplier.
JOUR 3
Terrain : [sur ma peau] Magicien, faire apparaître ce qui a été perdu.
Comment mettre en flacon ce qui a été ?
JOUR 4
analyse approfondie
1) Premier geste : explosion
Épicé, complexe, harmonieux ;
Mandarine verte, pamplemousse ;
Vous ne l’avez pas vu arrivé mais il est déjà là.
2) 30 sec/1mn : Effluves profondes, envahissantes.
Son regard se plonge dans le vôtre.
Cardamone, coriandre
(chaleur d’un plat, cuit longuement aux épices et arômes rares) ;
Carnassier.
3) 10 mn (9H30) : Envoutant, rond et doux ;
Senteurs multiples, agglomérat d’arômes ;
Une bille de feu : tabac, encens, non ambré.
4) 10h : Un petit peu plus vert, effluves plus rudes sans être brutales.
Comme un savon artisanal. Podium, lumière.
Muscles saillants.
Musc, cuir, magnolia, laurier.
Chanson de Joe Coker.
5) 10H30 : Peinture à l’huile ;
Couleur chaude, bougie orange fondue.
Ambre
Effluves plus intenses.
Les yeux du corps.
6) 11H : Petite note piquée ;
Moins d’effluves, plus de notes.
Horizon à la William Turner.
7) 11H30 : Lavande, sec, presque dur.
Les yeux se plissent.
8) 12H00 : Punch, petites touches, mec ;
Lumières scintillantes ;
Cèdre, laurier, très fort encore.
9) 12H30 : Très masculin, caramel.
Le moment de l’embrasser, un peu piquant, un peu dangereux mais familier.
Cuir, cèdre.
10) 13H : L’apparition disparait lentement ;
Seul le regard reste ;
Le souvenir advient, là.
11) 13H30 : Encore présent ;
Parfum caressant.
12) 14H : Douce fin de journée ;
Au cœur, traces de lavande.
13) 14H30 : Solide ;
Tabac, et toujours ce cuir.
Il suffit de fermer les yeux pour faire ressurgir ce souvenir vivace.

 
Découvrez nos autres créations, des eaux de toilette pour rêver encore…
 

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.